It is too late for hope

It is too late for Hope

And so this is 2021...J’ai lu quelque part, dans un feed quelconque, une phrase qui m’a particulièrement touchée: 

“it is too late for hope.” 
Le ciel nous tombe sur la tête. Il neige en Provence, l’Outaouais célèbre un Noël vert. 

It’s too late for hope. 

Les nuages gris se resserrent autour de moi et je ne peux plus m’empêcher de les regarder. De vivre l’horreur qu’ils véhiculent, la peur qu’ils font vibrer en moi. 

It is too late for hope: 

Too late pour attendre que quelqu’un.e d’autre le fasse à ma place. Too late pour espérer que, magiquement une société malade légitimise mon droit d’être saine pendant que je reste assise à boire mon café et à me ronger les ongles. 

Il m’est possible de faire acte de présence et de regarder le chaos. Sortir du déni. 

Too late pour cet espoir illusoire qui m’a fait traverser l’Amérique tant de fois en espérant qu’enfin, cette fois, quelque chose, quelque part… 

It is too late for hope, but  it is not too late to show up. 

En ce sens, le mot qui me vient pour 2021, c’est PARTICIPER.

Reconnaître que si j’ai choisi d’être ici et maintenant, c’est pour y amener mon grain de sel, et je suis venue avec tout ce dont j’ai besoin. Tout le reste, je le trouverai en chemin. Tout le reste me trouvera en chemin. 

Nous nous trouverons

au moment opportun. 

Oh, certainement, maintenant pourrait toujours être mieux. C’est là-même le moteurde mon évolution.
Mais, en 2021 je me souhaite de prendre et d’apprendre à me donner le droit de participer. Accepter que c’est notre droit de naissance que de participer à notre existence. 

Participer à ma façon, du mieux que je le peux, avec un “mieux” évolutif qui se laisse la place à l’amélioration mais qui reconnait sa valeur d’action dans le présent. 

Si 2020 nous a surpris par les confinements qui n’en finissaient plus, le Covid,  les fournisseurs de masque qui gagnent à la loterie, je nous souhaite un 2021 où l’on se donne le droit de penser au meilleur qui pourrait arriver. 

Quand je dis meilleur, tout de suite me viennent en tête les scénarios où je deviens riche populaire appréciée reconnue. Ce n’est pas de ça dont je veux parler. Certes, ces scénarios apaisent mon égo mais je suspecte qu’ils me laisseraient tout autant isolée, dans une forteresse de succès et d’intouchabilité. 

Quand je parle du meilleur de chez le meilleur, je fais appel à la Rêveuse en moi. Et celle en vous. Les rêveux et les rêveuses qui ont l’imagination fertile. Ceuxes qui savent que les situations win-win sont le résultat expansif d’échanges respectueux. Celle qui croit encore qu’une planète où règnent la paix et l’amour peut exister. Les alchimistes du quotidien et des grands plans fabuleux. 

Et pour cette Rêveuse, je souhaite que 2021 soit une année où cette graine de justesse qui somnole depuis des années en nous s’abreuve de petits et de grands actes d’amour. Qu’elle germe, pousse, racine, arbre. Que la sentence “It is too late for hope” tombe, brise la télé des projections intérieures malsaines et nourrisse l’étincelle sacrée qui n’attend qu’un peu d’amour et de douceur pour jaillir et éclabousser un monde qui en a grandement besoin. 

C’est ce que je nous souhaite pour 2021. 

Bonne année 2021 mes ami.es. 

Je vous envoie tout mon amour. 

Sophie

 

Leave a comment

Add comment